Mon premier blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Autobiography pour lionel

Autobiography

My name is ugo.I was born in 1991 in moissac.I have two brothers that are four and five years older than me. when i was young, i went to the montebello school after that to françois mitterand college in the same town. Moissac is a small town in tarn & garone there are seventeen thousand people in Moissac. There is a famous closter that dates from the eleven centuries over there. This is a small little town nice to live in. the downtown is tipical of the middle ages

what can i say about myself. I’m social person i like to meet people and discuss cinema, books,social experiment, art, and a lots of diferent subject with them.I’ve been practicing dance for the last therteen years and i have been drawing for the last ten years . I travelled to some countries, like Italy, England, Spain Germany Switzerland.I love meet different culture and people a lots of different taste you can eat i didnt now if i told you i’m cooker. I’m different from my brothers this two are jurist and me i’m an artist. You can understand how difficult there are for those two to accept my way of life, but after lots of discussion he finaly understand, this is me,and i’m not change. Then at that times he decide to help me in the future and i’m so glad to us for that.Enouf of that sad memories just let’s gets some fun. Earlier i said i like cinema my favorite is element of crimes Lars Von Trier film, this movie talk about an inspector mr.Fisher hunted a serial killer name’s Harry Caine. for me this film enter deep in human mind, we transfer into Harry brain. The light is very specific, all the movie is shoot in yellow and black, i advices to you (1984).This is almost the only thing i can tell you on my past, for more question i invited you to ask me.



Go to my present now or my neer present. in the past four years, I study hostiry of art, etching and I studied last year.This year transform me I have worked but I really enjoy my life and I waiting for this.I don’t know if i can tell more. The only thing i can see for the moment is a familiar school with perespective to my imaginasion.I begin this adventure only futur can tell me what’s happen.

and now. The future? I have absolutely no idea what will me reserve. I expected of him he make me an artist. this is the only thing i can see for now, and I work for that.I love created and I have no intension to stop.

This is almost the end, how conclude? Let me thing...... one moment........ Right!!! first I thanks you for read my autobiografy.I exepet you enjoy. It was plaisent for me. second i know this is not a true autobiographie but understand me one page is short. And honestly I don’t know what can I more say. Is time to say goodbye.I dont know how coclude so sorry.

Julien Prévieux pour pascale

Julien Prévieux Jouer avec le jeux



Dans cette article julien Prévieux nous parle du jeux vidéo plus précisément de comment les développeur et les joueur voie le bug ou litch. L’un veut les faires disparaître a tandis que les autres tente de les exploitées pour s’offrir de nouvelle expérience vidéoludique. Quest’ce que le bugs ou litch? Le bug dans le jeux vidéo est une erreur inhérent a la programmation du jeux. Il en existe de multiple formes que ce soit de bug d’affichage ou sprite, d’espace on peut sortir de la zone de jeux pré défini (passer a travers des immeuble ou encore sous le plan de la ville dans laquelle on évolue),de physique (une balançoire heurte une voiture et la fait voler),les actions non autorisées (le fait de d’outrepasser les règle du jeux aux travers du personnage que l’ont contrôle),ces bug sont visible ils nous offre une interaction direct qui peuvent être contrôler pour changer notre façons de jouer. D’autre sorte de bug existe qui entrave notre façons de jouer. Ils jouent sur les déplacement pour un jeux de plate forme comme mario cela peut accélère ou ralentir un élément du décor, ceux qui nous fait inévitablement tomber dans le vide. Un autre encore plus perturbant se trouve aux niveau des commande le timing fait presque tout donc lorsque vous avez une touche qui répond une demie secondes plus tard vous tomber. Par la suite il nous parle de ces bug et de comment les joueur les utilises par des exemple de jeux tel que: Halo 2 avec le «standbying» qui permet en arrêtant sa connexion de figé les ennemi a l’écran en les laissant a votre merci , G.T.A IV ou encore dans Quake III Arena lorsque vous sauter pour passer des gouffre si vous avez un mur a proximités, vous prenez votre rayon a plasma vous visez a 45° vers le bas du mur et vous voler. Du fait de ces multiple bug les joueur on commencer a détourner les jeux de leur fonction codés. Par exemple avec la pratique du speed run. Le principe et de finir un jeux donner le plus rapidement possible en exploitant des bug de jeux. Ceux qui a pour effet de créer de la compétition pour ceux que l’ont nomme les «hardcore gamers» qui recherche continuellement de nouvelle façon de transgresser le code, ou d’amélioré leur timing. Le tout relié par le biais grâce d’ hébergeur vidéo tel que daylimotion ou encore youtube. La parties que je trouve la plus intéressante et celle qui suit. Ils nous parle de deux personnes Realmyop et BrundleMousse qui aux travers de jeux comme «Trackmania Canyon», «DOOM» et «Kirby», nous donnent leur vision de notion philosophique appliquer a ces jeux. Dans la vidéo sur «Trackmania: Ontologie du polygone» il commence par passer le premier checkpoint, il fait demi tour et réussit a sortir du circuit. A partir de ce moment on se retrouve dans une zone désertique avec des canyons. Le fait de se retrouver seule dans ce monde d’être sortit de ce cloisonnement qu’est le circuit de course et d’essayer d’atteindre la fin du monde et très intèressant.le cheminement de cette «quête» couplé aux pensée de ces deux personnes nous donne une nouvelle vision, une nouvelle façon de voir l’acte de jouer en le conscientisant, ceux qui permet d’appréhendé des notion complexe de philosophie d’une manière didactique. La dernière parti nous parle du travail de modification de Realmop sur des console ou des jeux. Il est le concepteur de la «Megalitch» une Mega Drive pour faire apparaître des sprite a volonté ceux qui permet de modifier la difficulté du jeux. Dans Rom Check il nous offre le possibilité de jouer des personnages d’un jeux transposée dans le décor d’un autre. J’ai jouer a ce jeux je peut vous affirmer que c’est très agréable d’évoluer dans ces monde avec la physique des autre jeux. J’ai étais très intéresser par ce texte étant moi même grand amateur de jeux vidéo,les article connexe qu’il partage sont passionnant et nous offre plusieurs facette de ce monde. Il commence par des explication technique,nous parle du plaisir d’exploiter ces bug lorsque on n’est joueur, nous amené vers la philosophie pour terminer avec l’art. Ce cheminement de penser nous aide a entrer dans ces coin peut connu du jeux vidéo qui commence a émerger grâce aux exposition et aile de musée qui ont ouvert ces dernière années.

Ce qui ma donner envie de devenir un artiste

Qu’est ce qui ma donner envie de devenir artiste?

Je ne sais pas vraiment, c’est un amalgame de chose que j’ai pratiquer durant ma vie. C’est un tout il ni a pas une oeuvre en particulier qui ma déclencher cette passion cette optique de vie. J’ai commencer la danse a l’âge de huit ans que j’ai pratiquer les treize années qui on suivi deux ans plus tard je me suis mie aux dessin comme la plu part des personnes de ma génération j’ai commencer par dessiner des mangas. J’ai vite trouver sa réducteur, j’ai commencer a observer le monde qui m’entoure et essayer de le capter et de le comprendre d’une façons assez scientifique quant j'y repense je regarder tout ce qui m’entourai en essayant de le reproduire. C’est a ce moment la que j’ai commencer a vraiment m’intéresser a ce monde. La première oeuvre que j’ai vue et qui ma marquer est un Caravage que j’ai vue dans une petite église de Rome je devais avoir 14 ans. Cette façon de peindre avec de fort contraste ma vraiment toucher je ne saurais expliquer ce que j’ai ressenti a ce moment la mais ce dont je suis sur c’est que sa à déclencher quelque chose en moi.

En réfléchissant je pense que ce qui ma vraiment donner envie d’être artiste et la d anse la scène. A cause de problème de santé l’artiste danseur restera un doux rêve que je continuerai a chérir. Mais ce fut un mal pour un bien je pense. Cette frustration que j’ai ressenti ma amener de nouvelle perspective je me suis mis a la peinture et j’ai surtout découvert le monde de la performance. Action qui me donne la sensation de revivre la scène. La première performance que j’ai faite était l’année dernière a Toulouse lors des journée porte ouverte de ma prépa. Elle consisté en un format posée aux sol, moi avec deux craie, arabesque n:1 de Debussy. J’ai danser sur ce format en laissant des trace avec les craie, le but n’était pas de faire ressortir une oeuvre plastique de la performance, mais plutôt de voir si les personne m’observant pouvez ressentir ce que la musique m’ apporte. Le résultat fut intéressant car en regardant la vidéo g pus voir de multiple expression sur leur visages. Certain avez un sourire d’autre des larmes aux yeux ou encore un regard captiver. Comme je les dit plus haut c’est un tout qui ma amener jusqu’à cette école, je pense que j’ai toujours plus ou moins su que je voulais devenir un artistes.

compte rendu de film element if crime pour pascale

                    The Element of crime
                    Lars Von Trier


1er film de ce réalisateur tournée en 1984 nous parle d’un inspecteur Fisher,a la poursuite d’un assassins Harry Caine. Pour y parvenir il décide de s’identifier à l’auteur du crime s’il veut pouvoir l’arrêter.

J’ai choisi de vous parler de ce film car il ma marquer lorsque j’étais plus jeune.
La première fois que je les vue je devait avoir 12 ans. Ce qui ma marqué dans ce film,  est en  premier lieu la couleur. Cette façon de  retranscrire une ambiance lourde tout en noir ,jaune et orangé ma beaucoup parler. On ne sais pas ou on se trouve,une autre vision de la réalité s’offre à nous. Ce noir prépondérant dans les plan brouille notre vision par son accumulation il nous emmène vers ce qu’il veut qu’ont voit. On ne peut pas aux travers de ce film regarder ce que l’ont veut  on ne voit que ce qu’il veut nous montrés.

La deuxième chose marquante sont les plan de caméra parfois classique,en plongé ou encore renversé sous une table. Cette façon de filmé. Cette caméra flottante qui suit les personnages nous offre un voyage aux travers de ces traumatisme et de ces souvenir, on est dans sa propre réalité et non dans la notre.
Ce voyage que nous propose Lars Von Trier nous emmène dans ce labyrinthe qu’est l’esprit humain. Pour ma part cette psychanalyse que l’inspecteur Fisher fait pour mieux comprendre le meurtrier Harry Caine. Le transforme aux travers du film pour devenir comme lui perdu dans le chaos de ces meurtres. Il perd son identité propre pour finalement devenir le « monstre » qu’il cherche à arrêté.

La troisième chose est le son très présent et en même temps absent. L’attention apporter a des tous petit détails sonores amplifier: par exemple l’eau qui coule dans le verre ou le bruit d’un briquet qui s’allume nous aide a nous immerger dans l’esprit de Fisher on comprend son attention aux détails dut à sa formation d’inspecteur.

Ce film restera pour moi une oeuvre hors de toute proportion l’importance du son, l’esthétique de la lumière combiner avec cette caméra  nous fait une proposition de l’esprit humain inédite que l’ont aime ou que l’ont déteste il ne peut nous laisser indifférent.